FEMMES ET FONCIER RURAL : une révolution en marche au Burkina Faso

Avoir son propre champ n'est pas une fin en soi, mais une motivation supplémentaire pour l'exploiter plus sereinement

Avoir son propre champ n’est pas une fin en soi, mais une motivation supplémentaire pour l’exploiter plus sereinement

Il y a des habitudes qui ne changent pas. A Niessan, dans le centre-ouest du Burkina Faso, lorsque le village se réunit, les femmes s’asseyent d’un côté et les hommes de l’autre. Mais il y a aussi des coutumes, plus importantes, qui évoluent et qui s’adaptent à la réalité et aux enjeux du moment. C’est le cas de l’accès des femmes à la propriété foncière rurale. Lire la suite

Publicités

Transformation agro-alimentaire : face aux défis, les femmes !

IMG_2577

A l’horizon 2025, le Burkina Faso comptera 20 millions d’habitants. Une forte croissance démographique qui s’accompagne d’une croissance sans précédent des villes. Estimé à 20,3% en 2006, le taux de croissance urbaine pourrait atteindre 35% à l’horizon 2026. Lire la suite

Journée nationale du paysan : A quoi ça sert vraiment ?

JNP, un événement politique ou un cadre pour un bilan de santé de l’agriculture burkinabè ?

La 17e édition de la journée nationale du paysan au Burkina Faso a fermé ses portes le samedi 12 avril dernier. Nombre de personnes s’interrogent sur l’utilité de ce forum. Pour moi c’est l’occasion d’y réfléchir à froid.

Lire la suite

Sauver le pastoralisme

troupeau-peul-venu-en-transhumance-du-niger-dans-le-sud-du-burkina-faso_www_france-sud_ird_fr

C’est une douce hémorragie. Mais aux conséquences dévastatrices. Lentement, le Burkina Faso se vide de son bétail. On estime à 5 millions de bovins burkinabè présents en Côte d’Ivoire et 3 millions de têtes au Ghana. Presque autant que les 9 millions de têtes encore sur le territoire national. Lire la suite

Burkina Faso : moins pauvre, plus affamé et rien d’étonnant !

Source: ONE (http://www.one.org/doagric/fr/?c=1)

Cela est incontestable ! Après plus de 25 ans de pouvoir, le plus gros succès de Blaise Compaoré, président du Burkina Faso, dans le domaine de l’agriculture est le développement du secteur cotonnier. Entre 1996 et 2006 la production du coton au Burkina Faso a triplé. Premier producteur de coton d’Afrique en 2006, le pays occupait en 2007 la première place des pays exportateurs de coton du continent. Lire la suite

Agriculture familiale: un stabilisateur social au Burkina Faso !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Huit millions. C’est le nombre d’agriculteurs que compte le Burkina Faso, pays sahélien sans littoral de seize millions d’habitants. Huit millions d’agriculteurs dont l’écrasante majorité sont familiaux, dans la mesure où leur activité économique est structurellement liée à leur famille. Un lien qui conditionne l’organisation du travail, la gestion des facteurs de production et des récoltes, le contrôle, la gestion et la transmission du patrimoine foncier, etc. Lire la suite

Agriculture familiale = Agriculture durable

SAM_0050

Malgré des conditions de plus en plus défavorables, les agriculteurs familiaux n’ont de cesse à exploiter leur potentiel pour répondre à leurs besoins alimentaires et fournir des vivres aux villes burkinabè

« Nous sommes dans un monde de capitalistes. C’est quand notre agriculture emploiera peut-être 5 ou 15% de la population pour produire pour l’ensemble du pays que nous aurons réussi notre mutation », déclarait Salif Diallo, Ministre de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques, dans une interview accordée au journal Le Pays le 18 juillet 2002. Puis il lâche la bombe : « Ces exploitations familiales dont on parle aujourd’hui, toutes regroupées, ne produisent pas plus que 2 ou 3 fermiers européens ou américains. Le paysannat, c’est bien beau, mais il lui faut une autre dimension, celle de l’entreprenariat agricole pour aller de l’avant ». Lire la suite